En avoir plus pour notre argent

Le Canada se fie de plus en plus à l’exploitation des sables bitumineux et cette position est loin d’être la meilleure pour l’économie et l’environnement. Selon ce rapport, si le gouvernement canadien consacrait aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique la somme de 1,3 milliard de dollars qu’il remet présentement à l’industrie pétrolière et gazière sous forme de subventions, il pourrait créer 18 000 emplois. Le rapport présente aussi de l’information détaillée sur les risques économiques que comporte une approche de plus en plus axée sur un marché pétrolier volatile.